Ce qu’on ne vous a jamais dit sur la quête d’ÉQUILIBRE dans nos vies !

Etes-vous comme moi, tiraillés de tous cotés, et avec l’impression de toujours louper quelque chose ?

A propos d’équilibre vie professionnelle / personnelle / spirituelle, vous êtes peut-être comme moi, tiraillé de tous cotés, et avec l’impression de toujours louper quelque chose… J’ai surtout l’impression de me sentir vraiment en déséquilibre permanent !

Mais savez-vous vraiment quelle est la sensation d’équilibre ?
La question n’est pas si stupide qu’elle en a l’air !

Cette semaine, j’ai installé une sangle entre deux arbres, à 40cm de haut pour amuser mes enfants, et tester notre ÉQUILIBRE !
Après quelques essais, nous pouvions tenir plus de 10sec sur chaque pied, passer notre équilibre d’un pied à l’autre, faire 5 mètres sans tomber. Ca y est ! nous avons TROUVE l’équilibre… et pourtant, nous n’en avons pas du tout la SENSATION : tous nos muscles sont tendus, nos genoux tremblent, nous maintenons une tension constante, nous faisons sans cesse de petits ajustements de poids et de position pour rester sur la ligne.

entrepreneur-chretien-equilibre

Qu’est-ce que cela nous apprend sur l’équilibre de nos vies ?

1- L’équilibre n’est pas du « repos ». Si vous cherchez l’équilibre en prenant juste un temps de repos « bien mérité », c’est clairement insuffisant, même si le repos est nécessaire. L’équilibre est plus une question de bien répartir vos temps d’occupation, que de prendre du repos. Souvent, cela demande beaucoup de travail ! Si vous êtes dans ce cas, ne soyez pas découragé, cela fait partie du challenge !

2- L’équilibre est dynamique. Comme pour faire du vélo, c’est le mouvement qui nous permet de rester en équilibre. Plus on ralentit, plus c’est difficile ! Équilibrer sa vie, cela veut dire remodeler souvent son planning, sa to-do-list, faire un écart dans un sens puis dans un autre… Si vous avez réussi une semaine, tout est à nouveau en jeu pour la suivante !

3- L’équilibre est intentionnel. (et pas accidentel) Nos corps sont « programmés » pour tenir en équilibre, mais c’est plus complexe quand on cherche à équilibrer les différentes responsabilités, occupations et relations qui font notre vie. Nous devons prendre des décisions, faire des choix pour garder l’équilibre…

4- L’équilibre se trouve avec une « vision ». Sur une corde, l’équilibre se trouve en fixant un point stable au loin, pas en regardant ses pieds. Il en va de même pour notre vie : ce n’est pas les yeux fixés sur le quotidien que nous trouverons l’équilibre, mais par rapport à une vision plus large, plus stable, plus solide sur laquelle on se concentre régulièrement.

 

Gardons les yeux fixés sur Jésus, qui nous a ouvert le chemin de la foi et qui la porte à la perfection nous dit l’Apôtre Paul. (Heb. 12:2)

 

JÉSUS est notre point ultime de STABILITÉ !
Mettez Jésus dans CHAQUE OBJECTIF à long terme, il pourra alors être présent dans CHAQUE ACTION quotidienne qui mérite d’être inscrite à votre agenda (voir ici : les 5 grosses priorités).

L’équilibre n’est pas toujours facile, ni toujours amusant.
Cela requiert d’avoir une VISION, une INTENTIONNALITÉ claire, beaucoup d’ATTENTION, et de constants AJUSTEMENTS. Parfois, c’est quand on fait exactement ce qu’il faut pour « s’équilibrer », que nous avons la plus forte sensation de déséquilibre !

La DIFFICULTÉ fait partie du PROCESSUS, n’est-ce pas encourageant ? Notre sensation momentanée ne signifie par que l’on a échoué, mais au contraire qu’on lutte pour rester « sur la ligne » !

Est-ce que cette perspective vous aide ou vous encourage dans votre recherche personnelle d’équilibre ?
La lecture de cet article pourrait encourager une de vos connaissances ?

Si oui,
Partagez cette page
Laissez un commentaire

Un commentaire pour “Ce qu’on ne vous a jamais dit sur la quête d’ÉQUILIBRE dans nos vies !

  1. Merci Mathieu pour ce rafraichissement encourageant.
    C’est rassurant de ne pas être le seul à ressentir le déséquilibre… et encore plus de se dire que si on le ressent c’est qu’on y est attentif, et donc sur un « chemin de vie », en route pour chercher et trouver une solution.

    J’aime l’idée de l’équilibre dynamique alimenté par une vision. Ça me fait penser à cette image : tourner les roues et réorienter une voiture à l’arrêt est dur, voire impossible! Mais dès qu’elle est en mouvement, quelque soit la direction qu’elle prend (bonne ou mauvaise), elle peut être remise sur les rails, changer de voie, changer de but. Et il n’est jamais trop tard pour le faire… sauf une fois que la vie est finie : rien n’est trop grave et aucune route n’est trop égarée pour que Jésus ne puisse accueillir et encourager notre demi-tour, notre conversion.

    (Petite remarque de pinailleur : la citation de Heb 12:2 est attribuée à Paul alors que des doutes planent encore sur l’auteur. Mais dans l’absolu ça ne change rien à la véracité de la Parole elle-même!)

Les commentaires sont fermés.