Comment une petite fourmi peut vous donner trois grandes leçons de sagesse…

Apprendre-de-la-fourmi

Va vers la fourmi, paresseux; considère ses voies, et deviens sage. Elle n’a ni chef, ni inspecteur, ni maître; elle prépare en été sa nourriture, elle amasse pendant la moisson de quoi manger. (Prov6.6-8)

La fourmi n’a pas besoin d’un chef, d’un inspecteur ou d’un maître.

Elle sait s’auto-motiver et ne se laisse pas démotiver par les circonstances.

Son secret? Elle voit à long terme, et connait les lois immuables de la nature.

ça lui donne de l’espérance et du courage

Quand je vois une fourmi, j’aime me rappeler de ses 3 leçons de sagesse qu’elle me donne:

1- La fourmi n’abandonne jamais

Si je mets un obstacle sur sa route, devinez ce qu’elle fait ?

Elle essaye par un autre endroit. Au dessus, en dessous, à droite, à gauche…Si je la bloque encore, elle continue jusqu’à ce qu’elle trouve un passage.

2- En hiver, la fourmi pense à l’été

Je suis sûr qu’en hiver, la fourmi se dit « bientôt, ça va être l’été, on a jamais vu 2 hivers de suite de toute façon ».

Quand c’est vraiment dur, parfois, il n’y a rien d’autre à faire que de tenir le coup.

La nuit ne dure pas 24h, et l’hiver ne dure pas 12 mois… c’est jamais arrivé depuis 6000 ans, les chances sont bonnes pour que ça continue ainsi 🙂

Quand j’ai des moments vraiment durs dans mon travail, je fixe mon attention sur le fait que (quoiqu’il arrive) la journée sera finie à 19h00…

3- Et puis, surtout, en été, elle pense à l’hiver!

C’est pas parce que tout est beau maintenant que ça va durer pour toujours!

En été, elle prépare activement la saison d’hiver, car elle se dit « je ne sais pas combien de temps il nous reste, il va bientôt faire froid, on va se les geler, on a jamais vus 2 été de suite de toute façon! »

Arrêtez de construire votre maison sur le sable, en vous disant que la tempête ne viendra jamais. Elle viendra.

Construisez sur le ROC, et quand la tempête arrive, vous direz « je t’attendais, à nous deux! »

Concrètement, comment se préparer quand c’est l’été?

Quand vous êtes au cœur d’un gros hiver, financier, relationnel, physique ou émotionnel, et que quelqu’un vous dit « Dieu t’aime, et toutes choses concourent au bien de ceux qui aime Dieu », vous avez probablement juste envie de lui mettre votre point dans l’œil.

C’est en été que ce genre de verset doit être assimilé profondément en nous, pour qu’il puisse nous aider le moment venu.

Vous préparer en été, ça veut dire (par exemple):

  • apprendre, lire (la Bible, mais pas seulement)
  • méditer, ruminer, repenser à ce qu’on a lu ou entendu
  • se former pour anticiper un changement de carrière
  • tisser des liens, collecter des contacts, des relations
  • acquérir de l’expérience, tenter de nouvelles choses
  • prendre soin de notre conjoint, nos enfants

Dans des moments comme ça, vous pouvez renforcer ce que vous croyez, re-valider ce qui compte vraiment pour vous.
Définir vos objectifs selon les critères bibliques…
Puis rechercher vos forces et vos talents…
Ou trouver de quelle façon les mettre en action.
Vous pouvez aussi réfléchir à quel type de personne vous aimeriez être, et définir ce que vous devriez travailler en premier pour vous en approcher…

 

-