Jésus nous enseigne le (vrai) changement… et c’est LE spécialiste!

Nouvelle-personne-nouveaux-principes

« Personne ne coud une pièce d’étoffe neuve sur un vieux vêtement; sinon, la nouvelle pièce arrache une partie du vieux vêtement et la déchirure s’agrandit encore. Et personne ne verse du vin nouveau dans de vieilles outres; sinon, le vin fait éclater les outres: le vin est perdu et les outres aussi. Mais non! Pour le vin nouveau, il faut des outres neuves! » (‭Marc‬2‬.‭21-22‬)

A ce moment, Jésus vient révéler quelque chose d’entièrement nouveau. Jésus vient nous transformer complètement, nous faire naître de nouveau.

Ici, on ne parle pas de petites améliorations…

Je suis fan du fait d’avancer par petits pas, et des techniques d’amélioration continue… autant en entreprise que dans ma vie perso.

Mais Jésus nous parle de tout autre chose ici: le gros, le vrai changement… Vous n’êtes pas sauvés par vos oeuvres mais par la grâce de Dieu, par le salut qui vous est offert par le sacrifice de Jésus Christ.

Jésus savait que c’était un énorme changement, dans toutes leurs habitudes (leurs traditions), et au plus profond des mentalités.

Ce n’est pas que tout ce qu’il y a eu avant était faux, ou mauvais, mais le moment est venu d’opérer un changement radical, de changer de direction (c’est le véritable sens de se convertir).

Dans tous les grands changements, c’est la même chose…

Comme pour Jésus, quand vous voulez changer quelque chose, vous allez énerver des gens

Tous ces gens qui aimeraient que rien ne change, qui se sont habitués à une façon de fonctionner, qui connaissent tous les codes, toutes les règles, et ont trouvé une place qui leur convient parfaitement.

Quelqu’un (j’ai oublié l’origine) disait très justement:

Si vous proposez quelque chose de nouveau, vous aurez contre vous tous ceux qui voudraient faire le contraire, tous ceux qui auraient bien voulu le faire à votre place, et la majorité qui voudrait ne rien faire!

Les pharisiens reprochent à Jésus que ses disciples ne jeûnent pas comme le veut la tradition.

Jésus leur répond avec cette histoire de tissu neuf qu’on ne peut pas coudre sur un vieil habit, et de vin nouveau pas mettre dans de vieilles autres.

La pièce de tissu neuf pour réparer un vieil habit

Votre vie est déchirée… vous faites ce constat d’échec, et vous aimeriez changer les choses.

Jésus vient vous dire de ne pas essayer de raccommoder ce vieil habit avec des nouvelles choses, mais de changer complètement l’habit.

Le nouveau tissu va rétrécir, mais pas l’ancien… la déchirure sera encore plus grande.

L’habit, c’est aussi ce qui se voit: un changement radical doit (et va) se voir.

Vous n’aurez pas de nouveaux résultats, sans devenir une nouvelle personne… et pour devenir une nouvelle personne, il va falloir agir selon de nouveaux principes!

C’est particulièrement vrai pour le message de l’Évangile, vous n’êtes pas sauvé par vos œuvres, mais par la grâce.

Vous n’êtes pas sauvé par ce que vous faites, vous êtes sauvés pour qui vous êtes (un enfant de Dieu bénit) si vous avez accepté le salut par la foi en Jésus-Christ.

Mais ce principe est aussi vrai quelques soient les changements que vous devez amener dans votre vie.

Pour changer « qui vous êtes », vous devez accepter la bonne nouvelle de l’évangile, vous devez vous appuyer sur les promesses divines, et marcher par la foi en Jésus.

Changer qui vous êtes (et donc ce que vous croyez), ça doit aussi se traduire en changeant ce que vous faites… sinon, c’est de la foi sans action (une foi morte, selon la lettre de Jacques).

Pourquoi ce serait différent pour apporter un grand changement dans votre vie?

Le vin nouveau dans les outres neuves

Le vin nouveau, c’est du vin qui n’a pas fini de fermenter, il ferait éclater de vieilles outres par la pression exercée.

Jésus insiste encore: pour un contenu nouveau, il faut un contenant nouveau. Pour faire de nouvelles choses, vous devez être une nouvelle personne.

Jésus savait communiquer… l’image de l’outre est géniale:

  • Pour avoir une nouvelle outre, il faut sacrifier un animal
  • Avant de pouvoir utiliser une nouvelle outre, il faut la faire sécher au soleil pour faire disparaître les lambeaux de chair qui viendraient corrompre ce qu’on mettrait dans l’outre
  • Si on n’utilise pas l’outre pendant un certain temps, elle se sèche, se craquelle et fini inutilisable
  • Nous sommes l’outre, Jésus est la source d’eau vive pour nous remplir

Si votre vie est arrivée à un point où vous avez vraiment besoin de changement, retournez à Jésus, il est le spécialiste du changement:

  • le changement radical dont vous avez besoin pour être sauvé
  • et la transformation en chemin pour que vous soyez « une outre utile »!

A voir tout de suite

Bien que « sauvé » depuis longtemps, ma vie avait besoin de transformation… Pour changer mon quotidien, j’ai réfléchi sur mes motivations, puis mes objectifs, en me recentrant sur des principes et des promesses bibliques.

J’en parle (en détail) sur cette page.

Mat

-