« Je vais bien, tout va bien »: du mercurochrome sur une jambe de bois?

Pourquoi les optimistes ET les pessimistes peuvent aller se rhabiller…

la-verite-restera-dehors

Optimiste: « guérisseur superficiel »

A force de me faire traiter d’optimiste « invertébré », j’ai fini par chercher dans la Bible des passages qui justifieraient ma position (quoi? vous n’avez jamais fait ça?). Rapidement, je suis tombé là dessus:

 Ils guérissent superficiellement mon peuple du désastre en disant : “Tout va bien! Tout va vraiment très bien!” alors que rien ne va. (‭Jér6‬.14)

Gasp, j’avais tort…

La Bible dit aussi « pleurez avec ceux qui pleurent » (Ro12.15), et pas « baratinez-leur du positif jusqu’à ce que ça aille mieux », ou « faites-leur relativiser leurs problèmes » ou mieux encore « montrez-leur que c’est de leur faute » (comme les potes de Job).

D’un autre côté, Ro12.15 commence par « Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent« , et pas « remettez-les en place, c’est indécent d’être joyeux dans ce monde pourri », ni « montrez-leur qu’il n’y a pas de quoi vermifuger un abribus pour un si petit sujet de joie ».

Ne laissez aucune parole blessante franchir vos lèvres, mais seulement des paroles empreintes de bonté. Qu’elles répondent à un besoin et aident les autres à grandir dans la foi. Ainsi elles feront du bien à ceux qui vous entendent. (‭Eph4‬.29‬)

Choisir les bonnes choses, le positif, chaque fois que c’est possible…

nourrissez vos pensées de tout ce qui est vrai, noble, juste, pur, digne d’amour ou d’approbation, de tout ce qui mérite respect et louange. (‭Philip4‬.8)

…en toute occasion, recherchez le bien, dans vos rapports mutuels comme envers tous les hommes.
…examinez toutes choses, retenez ce qui est bon, et gardez-vous de ce qui est mauvais, sous quelque forme que ce soit. (1 Thes5.14,22)

Dieu nous commande d’être bienveillants les uns envers les autres. Et le mot « bienveillance » signifie relever le bien dans les autres (littéralement: être attentif au bien)

Mais sans être naïfs: Il faut reconnaître le positif ET le négatif

gardez-vous de ce qui est mauvais, sous quelque forme que ce soit. (1 Thes5.22)

J’ai fini par comprendre qu’il nous faut voir le POSITIF et le NÉGATIF, qu’il nous faut NOURRIR et DÉFENDRE!

Nos 2 grands challenges: nourrir ce qui est bon, et se défendre contre ce qui est mauvais!
Si vous ne faites rien, les mauvaises herbes peuvent asphyxier le jardin.

Etre naïvement positif est aussi mauvais que d’être exagérément négatif…

Vous devez vous occuper du négatif et du positif, et pour cela, il faut avoir les deux yeux ouverts:

  • un œil sur le positif à reconnaître et à favoriser
  • un œil sur le négatif pour se défendre et s’en protéger

Pour ça, j’aime beaucoup la leçon des globules blancs et des globules rouges:

  • Les globules rouges ne pensent qu’à nourrir, apporter l’oxygène!
  • Les globules blancs ne pensent qu’à défendre ce qui menace l’organisme: « montrez moi une infection que je la tue! »
  • (Les globules rosés par contre, personne n’a jamais compris à quoi ils servent…)

Mat


PS: Cet article est directement inspiré de versets que j’ai classés au fil du temps, sur toutes les questions que je me pose pour avancer. J’ai appelé ça « ma liste de trésors bibliques »… vous pouvez tout télécharger dès maintenant pour voir les autres thèmes.

Tresors-bibliques-tout-telecharger

Voir tous les TRÉSORS bibliques pour ENTREPRENEURS chrétiens

Les commentaires sont fermés.