10 raisons LOGIQUES de croire en Dieu

Que pouvons-nous prouver au sujet de Dieu ? Que recherchons-nous ? Que pouvons-nous nous attendre à trouver ?

La-foi-est-une-decision

Je vois dans ce monde physique et dans la nature les traces d’un être extérieur puissant et intelligent.

  1. la cause: dans l’univers connu, tout a une cause. L’univers lui-même a donc aussi besoin d’une cause. Même le Big Bang, s’il a effectivement eu lieu, doit avoir eu une cause. Nous pouvons choisir d’appeler cette cause initiale ‘Dieu’.
  2. la complexité: notre corps est une machine très complexe ! Il est fascinant de réaliser combien notre monde est complexe. Il y a tellement de détails nécessaires à son fonctionnement. La complexité fascinante que je trouve dans la nature me remplit d’admiration et me pousse à croire en l’existence d’un concepteur intelligent. Nous pouvons choisir d’appeler ce concepteur ‘Dieu’.
  3. le bien et le mal: qu’est-ce qui est bon ? Qu’est-ce qui est mal, faux ou mauvais ? L’éthique peut-elle être simplement le produit de l’évolution de l’opinion publique ? Le fait que la plupart des gens, si ce n’est tous, sont conscients du bien et du mal suggère que l’éthique et la moralité vont au-delà du comportement socialement acquis. Une certaine sorte de code moral semble gravé sur chaque disque dur humain, ce qui suggère l’existence d’un législateur moral. Nous pouvons choisir d’appeler ce législateur ‘Dieu’.

Il me semble donc raisonnable de croire en l’existence d’une cause initiale puissante, d’un concepteur intelligent et d’un législateur universel. Vous pouvez appeler cette ‘grande entité’ Dieu ou lui donner un autre nom. Que pouvons-nous découvrir d’autre sur cette ‘grande entité’ ? Est-il susceptible d’être une chose, comme l’énergie, ou une personne, comme vous et moi ?

  1. la logique: une personne me semble supérieure à la matière et à l’énergie. Je remarque aussi que c’est le plus grand qui crée le plus petit. Par exemple, une personne crée un ordinateur, un oiseau construit un nid, mais jamais l’inverse. Qui ou quoi pourrait créer des gens comme vous et moi ? Notre créateur doit également avoir une ‘personnalité’ égale ou d’une certaine façon supérieure à la nôtre.
  2. la beauté: pourquoi voyons-nous et profitons-nous de tellement de couleurs différentes ? Pourquoi un coucher de soleil peut-il être si beau ? Pourquoi notre planète possède-t-elle une telle diversité de fleurs ? Pourquoi y a-t-il tant de saveurs et d’arômes attrayants ? Pourquoi la musique existe-t-elle ? Tout ce qui se trouve dans notre univers n’est pas indispensable. Puisque la beauté fait partie de cette création, elle doit également être appréciée d’une manière ou d’une autre par son concepteur. L’appréciation de la beauté est un trait de la ‘personnalité’. Le fait que la beauté existe me suggère que Dieu est une personne, qui peut aussi l’apprécier et en profiter.
  3. les vertus: le processus que nous appelons l’évolution est un processus sans valeurs intrinsèques. Un univers simplement mécanique ne laisse pas de place aux vertus, il n’a pas besoin de la morale. Mais quelque chose en nous sait que les vertus telles que l’amour, l’humilité, l’empathie, le don de soi, la générosité et le pardon sont réelles. Leur existence nous montre quelque chose du Créateur. L’éthique et les vertus sont des choses appréciées par des personnes. Le fait que des vertus existent suggère que Dieu est une personne qui les apprécie également.

Une caractéristique importante des ‘personnes’ est qu’elles ont un désir profond de communiquer avec les autres. Si Dieu est une personne, il ne devrait pas sembler étrange qu’il veuille communiquer avec nous. En fait, nous devrions même nous y attendre. Les chrétiens croient que Dieu a communiqué à plusieurs reprises avec les humains et que sa révélation suprême est venue en la personne de Jésus-Christ. Comment Jésus nous aide-t-il à croire en Dieu ?

  1. Jésus: une personne appelée Jésus a-t-elle vraiment existé ? Était-il un mythe ? La plupart des historiens croient en un Jésus historique tout autant qu’en un Aristote ou un Constantin. L’Église a-t-elle rendu Jésus divin? Jésus était lui-même au clair concernant sa propre identité. Il est venu sur cette terre avec une mission. Les disciples de Jésus ont été petit à petit convaincus que Jésus était Dieu sous une forme humaine : « Au commencement était la Parole ; et la Parole était auprès de Dieu ; et la Parole était Dieu. (…) Et la Parole devint chair et habita au milieu de nous. » (Jean 1:1 et 14). Voilà pourquoi les ennemis de Jésus l’ont accusé de blasphème et ont voulu le tuer. La vie de Jésus et ses paroles m’aident à croire en Dieu.
  2. la résurrection de Jésus: les amis et les ennemis de Jésus étaient d’accord pour dire que son tombeau était vide. Comment a-t-il pu le devenir ? Les évangélistes disent que Jésus est ressuscité d’entre les morts. Les autres explications sont peu convaincantes. En outre, après la résurrection, beaucoup de gens ont vu Jésus vivant : « Ensuite il [Jésus] a été vu de plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont demeurés en vie jusqu’à présent, mais certains aussi se sont endormis [ou : sont morts]. Ensuite il a été vu de Jacques, puis de tous les apôtres » (1 Cor. 15:6-7). La résurrection physique de Jésus-Christ est la meilleure explication des faits, et elle me permet de croire que Jésus était la véritable révélation de Dieu.
  3. les changements positifs: à Jérusalem, la ville où Jésus a été crucifié, 3000 personnes ont cru au message chrétien quelques semaines seulement après la résurrection. Cette explosion du christianisme et le témoignage de millions de vies transformées encore aujourd’hui ne peuvent pas être expliqués sans la résurrection physique et réelle de Jésus-Christ. De plus, je constate parfois des réponses extrêmement improbables à la prière et inexplicables autrement. Le Dieu de la Bible continue à être actif aujourd’hui.

Pour croire, Thomas voulait des preuves. Jésus ressuscité lui apparut et lui dit : « Avance ton doigt ici et regarde mes mains ; avance aussi ta main, mets-la dans mon côté ; et ne sois pas incrédule, mais croyant. » Cela était-il une preuve que Jésus était Dieu ? Non, mais cela y a contribué. « Thomas lui répondit : Mon Seigneur et mon Dieu ! » (Jean 20:27-28). Cette certitude quant à la résurrection a aidé Thomas à croire que Jésus était Dieu. Comme Thomas, nous n’avons aucune preuve formelle que Dieu existe, mais l’évidence et le raisonnement nous aident. La foi est une décision, pour ou contre Dieu. « Sans la foi, il est impossible de lui plaire ; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu est, et qu’il récompense ceux qui le recherchent » (Hébreux 11:6).

  1. le sens de la vie: la foi chrétienne est une foi rationnelle. Elle n’est pas une marche aveugle dans l’obscurité. Elle est sensée. Elle est digne de confiance. De plus, le christianisme authentique fonctionne et il satisfait le besoin fondamental de l’être humain : il m‘apporte l’espoir face à ce monde brisé, il donne un sens et une direction à ma vie, et je suis convaincu qu’il fait de moi un homme meilleur. Lorsque Jésus a affirmé « moi, je suis venu afin qu’elles [les brebis] aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance » (Jean 10:10), il disait la vérité.

 


Article de Philip Nunn, (Je crois en Dieu – Dix raisons qui fortifient ma foi chrétienne)
Eindhoven, Pays Bas –  Janvier 2016
Traduit par : Benoît Pfister
Source : www.philipnunn.com
Version biblique utilisée : JND Bonne Semence


 

-